Lettre d’Anne-Marie

19/03/2012

« Les propriétaires n’aiment pas les locataires qui dépendent du CPAS. Alors on perd beaucoup de temps : la plupart refusent, mais ceux qui acceptent quand-même de vous donner une chance, te laissent attendre. Parce qu’il y aura peut-être encore un meilleur candidat – avec un meilleur revenu, qui se présentera.
Ainsi, à la fin, après autant d’échecs, on tombe facilement dans les mains des vrais escrocs : ces gens qui veulent bien louer à n’importe qui. A la fin, on a tendance à prendre n’importe quoi, on doit se contenter de ce que l’on peut trouver. »

Pour lire l’entièreté du témoignage d’Anne-Marie, cliquez ici