Aider à l’acquisition de logements et soutenir de nouvelles formes d’habitat

15/05/2012

Nous l’avons déjà regretté, ce dernier chapitre de l’accord de Gouvernement prévoit des mesures diverses et variées, parfois sans grande cohérence entre elles, parfois déjà énoncées précédemment.

Il n’empêche, cela nous donne l’occasion de rappeler que la mesure la plus importante visant à aider à l’acquisition est l’entrée en vigueur le 1er septembre 2011 du « prêt booster ». Ses caractéristiques sont d’élargir les conditions actuelles en matière de revenus maxima, de prêt maximum et de valeur vénale maximale des biens et d’instaurer de nouveaux taux d’intérêt à partir de 1,25 % selon le niveau de revenus, l’âge et la composition du ménage avec une attention particulière pour les moins de 35 ans.

Une autre mesure importante concerne le délai d’autorisation de revente des logements acquis auprès de la SDRB, qui devrait passer de 10 à 20 ans et ainsi compliquer les investissements spéculatifs. Reste à voir apparaître cette promesse noir sur blanc dans le contrat de gestion entre la SDRB et la Région, lequel est toujours en négociation, apparemment à cause de désaccords politiques.

Enfin, ce chapitre est consacré aux nouvelles formes d’habitat. Le RBDH continue d’apprécier les efforts du Secrétaire d’Etat au Logement, qui soutient de nombreuses initiatives visant à développer le concept d’habitat alternatif sous plusieurs formes (logements intergénérationnels, la formule du Community Land Trust, ...).

Le bilan indique trois mesures non initiées, deux en cours de réalisation et deux réalisées. Il reste du chemin à parcourir, mais le commentaire du RBDH est globalement positif, puisque le Secrétaire d’Etat au Logement et ses collaborateurs manifestent un intérêt important pour plusieurs mesures de ce chapitre de l’accord de Gouvernement.

Documents joints