Des pratiques inspirantes pour un forum inspirant

25/10/2018
Point d’orgue d’un travail entamé depuis plusieurs mois, le RBDH a organisé, le 4 octobre 2018, un forum consacré aux pratiques inspirantes en matière de logement. S’y sont croisé.e.s des actrice.eur.s du logement active.f.s sur le territoire de presque toutes les communes bruxelloises, qu’elles.ils soient membres d’une administration communale, exercent des fonctions politiques ou encore travaillent dans une association locale. Le trio administration — politique — associatif constitue l’attelage idéal pour faire naitre des projets et les mener à terme. Au RBDH, nous sommes persuadé.e.s que les zones de pouvoir et d’influence des uns, l’ingéniosité et la créativité des autres, combinés, peuvent faire bouger les lignes.

L’objectif du forum : favoriser la rencontre et la découverte de projets locaux qui ont fait leurs preuves, mais aussi donner de nouvelles impulsions pour transposer ces façons de faire ailleurs, dans d’autres communes, avec d’autres partenaires. Les projets mis à l’honneur, ce sont ceux qui ont nourri les dernières analyses publiées par le RBDH.

Les porteurs de projets qui ont accepté de jouer le jeu, ce sont les travailleuse.eur.s que l’équipe du RBDH a rencontré ces derniers mois pour connaitre, comprendre et faire connaitre au mieux ces initiatives locales favorables au logement. Chaque participant.e a eu l’occasion, tour à tour, de découvrir les projets, se les approprier et imaginer comment les transposer.

Un pari réussi ! Avec un bémol malgré tout, l’ensemble des participants a regretté la très faible présence politique. Pourtant, les élu.e.s ont un rôle majeur à jouer pour impulser de nouveaux projets à l’échelon communal. Regret d’autant plus amer que notre forum intervenait à quelques jours à peine des élections communales. Seuls deux échevins du logement nous ont rejoints. Un signal dans la mauvaise direction pour le logement. Un témoignage de plus qui indique que le mal logement et le manque de logements abordables ne font malheureusement pas partie des priorités de nos (futurs) décideurs, qui bien trop souvent, privilégient d’autres enjeux (soutien à la promotion privée par exemple), plutôt que de prendre à bras le corps les problématiques sociales liées au logement.