Confinement - Locataires en détresse : Faire plus, plus vite !

22/04/2020
Jeudi dernier, le Gouvernement bruxellois sortait, par la voix de sa Secrétaire d’état au logement, Nawal Ben Hamou, une série de mesures visant à soutenir les locataires frappés de plein fouet par le confinement. La réaction politique porte sur le paiement du loyer, les préavis et fins de bail et sur la situation singulière des étudiant.e.s confiné.e.s chez leurs parents.

Concrètement, le Gouvernement prévoit :

Une prime pour aider les locataires du marché privé en difficulté à payer le loyer, du fait de la diminution de leurs revenus pendant le confinement. Les contours de cette prime ne sont pas connus à ce jour ;

Le gel des préavis avec prise d’effet au 16 mars et poursuivi jusqu’à la fin des mesures de maintien à domicile ;

Une réduction des délais de préavis à un mois seulement pour les baux étudiants (au lieu de 2 mois) et les baux de courte durée liés à un logement étudiant (au lieu de 3 mois).

Nous saluons cette initiative politique, bien qu’elle intervienne très tardivement. Rappelons que les loyers d’avril ont déjà été payés et l’échéance de mai approche à grands pas, alors que la prime reste, pour l’instant, un projet non abouti. Nous estimons de surcroit que ces décisions ne vont pas assez loin et qu’elles n’anticipent pas du tout l’après confinement.

Lire la réaction du RBDH