Logements sociaux à Bruxelles : beaucoup trop peu !

30/05/2013
Fin 2013, la Région bruxelloise compte 39369 logements sociaux, soit moins de 10% du parc total de logements…

Ainsi, à Bruxelles, moins d’un logement sur 10 est public et social : une proportion très faible et largement insuffisante compte tenu des besoins des habitants de notre Région. En 2013 encore, on dénombre 44332 ménages candidats locataires à un logement social, un score jamais atteint jusqu’alors. Ce chiffre ne tient compte que des ménages qui sont inscrits sur les listes d’attente et pas de la totalité des ménages qui pourrait prétendre, de par ses revenus, à un logement social. A l’heure actuelle, il faut attendre minimum 10 ans pour accéder à un logement. Le délai est encore plus long pour les grands ménages. C’est dire combien il est urgent d’accroître l’offre de logement social à Bruxelles, en construisant et en rénovant !

Il y a moins de 10 ans, la construction de logements sociaux était presque au point mort. Entre 2000 et 2009, 338 logements sociaux seulement sont sortis de terre. Pour tenter d’enrayer cette ‘‘inertie’’, le Gouvernement Picqué a approuvé en 2005, un Plan régional du logement qui prévoyait la construction de 5000 nouveaux logements locatifs sur cinq ans, soit 3500 logements sociaux et 1500 logements moyens supplémentaires. En 2014, rebelote. Le Gouvernement Vervoort cette fois, lance son Alliance Habitat, une sorte de second Plan logement qui prévoit notamment 4000 nouveaux logements publics locatifs, dont 3000 logements sociaux neufs. Une valse des chiffres qui cache mal la difficulté qu’il y a aujourd’hui à construire du logement social à Bruxelles, car on attend toujours ces milliers de logements supplémentaires. Entre 2010 et 2014, la situation s’est un peu améliorée, 1013 nouveaux logements sociaux sont venus étoffer le parc existant, mais cela reste néanmoins bien en-deçà des chiffres avancés par la classe politique bruxelloise.

Le parc social existant doit aussi de son côté, faire face à ses propres défis. De nombreux logements sociaux sont vétustes, dégradés et doivent faire l’objet de rénovations importantes. Conséquence de ces dégradations, qui tiennent surtout au manque d’entretien du parc pendant de nombreuses années, des logements vidés de leurs occupants. Fin 2013, on dénombre 2275 logements sociaux vides, hors vacance locative. La Région a investi des moyens financiers substantiels ces dernières années pour rénover les logements sociaux, 506 millions d’euros au total pour les programmes quadriennaux 2010-2017. La rénovation du parc social reste néanmoins très lente. Les efforts financiers consentis par la Région ne produiront pas d’effets à très court terme. Il faut plusieurs années pour rénover un logement social, entre la demande de financement et l’exécution des chantiers.

Les 33 sociétés qui gèrent les logements sociaux à Bruxelles (les SISP) connaissent actuellement une réforme importante. Pour mars 2015, elles ne devraient plus être que 15 après fusion. Cette réforme devrait permettre une meilleure efficacité et une meilleure gouvernance.

SOURCE :

SLRB : « statistiques et rapport d’activités 2013 »