Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat
Brusselse Bond voor het Recht op Wonen

LES ANALYSES DU RBDH

Les Dames Blanches et le Chant des Cailles, deux projets emblématiques et controversés des plans logement bruxellois, ont fait l’actualité logement cet été. En juin dernier, ce sont les 70 logements sociaux et moyens au Chant des Cailles à Watermael-Boitsfort que la Secrétaire d’Etat au logement, Nawal Ben Hamou, remet sur les rails en annonçant un projet de protocole d’accord. Le Bourgmestre s’y oppose catégoriquement.

En septembre, le Bourgmestre de Woluwé-Saint-Pierre, Benoit Cerexhe, le Ministre-Président Rudi Vervoort et la Secrétaire d’Etat Nawal Ben Hamou rendent public l’accord qualifié d’historique autour de l’avenir des Dames-Blanches, 10 hectares particulièrement disputés depuis 40 ans qui devraient accueillir 120 logements sociaux et 80 logements acquisitifs moyens.

Deux bonnes nouvelles pour le logement social ? Indiscutablement NON. Ces deux grandes réserves foncières sociales n’abriteront que peu (ou pas?) de logements sociaux. D’autres priorités, défendues par les acteurs locaux, y sont attendues : des espaces verts et des logements moyens principalement. Les concessions du logement sociales sont importantes, et les contreparties maigres.

Trop pour le RBDH qui ne peut accepter ni que l’on qualifie l’accord obtenu pour le terrain des Dames Blanches d’équilibré, ni le refus radical des édiles de Watermael-Boitsfort sur le projet du Chant des Cailles.

A lire ci-dessous ou à télécharger ici